Image

[Tutoriel 💡] Élever et cuisiner ses propres vers de farine

Nous vous avons emmené à la découverte des insectes comestibles autour du monde. Nous vous avons proposé des recettes pour les préparer. Il est temps de conclure ce périple en vous apprenant à produire et cuisiner vos propres insectes comestibles, chez vous, dans votre cuisine !

Élever ses propres vers de farine

Ce tutoriel existe aussi au format vidéo !

  1. RĂ©cupĂ©rez le matĂ©riel. Il ne vous faudra pas grand-chose : des grands tiroirs pour les larves, des petits tiroirs pour les nymphes, un petit vivarium pour les adultes, un tamis, des carottes et du son de blĂ© pour nourrir votre cheptel, et bien entendu, des vers de farine pour commencer votre mini-ferme; ceux-ci peuvent ĂȘtre obtenus en animalerie, oĂč ils sont vendus pour nourrir les reptiles et les oiseaux. (Attention : il est gĂ©nĂ©ralement prĂ©conisĂ© de ne pas manger les insectes vendus en animalerie, puisque ceux-ci n’ont pas Ă©tĂ© Ă©levĂ© aux normes pour l’alimentation humaine. Vous faites bien Ă©videmment ce que vous voulez, adultes responsables que vous ĂȘtes.)
  2.  Placez les vers de farine dans les grands tiroirs. N’hĂ©sitez pas Ă  leur laisser un peu de place en les rĂ©partissant entre les diffĂ©rents tiroirs, mais n’en faites pas trop non plus : les vers de farine aiment bien vivre en forte densitĂ©. (Vous pouvez d’ailleurs faire l’expĂ©rience vous-mĂȘmes : si vous laissez une poignĂ©e de vers de farine dans un grand tiroir, vous pourrez observer qu’ils se regroupent dans les coins.) Ajoutez du son de blĂ© : il servira de nourriture pour vos larves. Mettez-en Ă  peu prĂšs la mĂȘme quantitĂ© que vos vers ; il sera toujours temps de leur en redonner s’ils mangent tout. Enfin, ajoutez quelques carottes en tranche, pour les hydrater. Les carottes doivent ĂȘtre sans pesticides, attention !
  3. Remettez le tiroir dans le meuble, en laissant une petite ouverture pour l’aĂ©ration et empĂȘcher l’humiditĂ© de grimper trop vite : il ne faudrait pas que des moisissures s’installent. Laissez le meuble de vers de farine devant un radiateur, pour que la tempĂ©rature interne atteigne 25-28°C. Inutile de rĂ©gler le chauffage au maximum : il fait plus chaud dans le bac que dehors !

    P1090701

    À table !

  4. Une fois par semaine, vĂ©rifiez la nourriture de vos insectes. Si le son de blĂ© a disparu et que le substrat des insectes est composĂ© d’un genre de poudre beige foncĂ©, il est temps de s’en occuper : ce sont en fait leurs dĂ©jections. Tamisez bien les larves pour retirer leurs dĂ©jections (ça fait un super fertilisant, pour info), redistribuez-les entre les tiroirs au besoin, et remettez-leur du son de blĂ© et des carottes.

    P1100253

    Les tranches de betterave sont une bonne alternative aux carottes.

  5. À l’occasion d’une opĂ©ration de ce genre, vous pouvez en profiter pour rĂ©colter vos larves : prĂ©levez-en la quantitĂ© souhaitĂ©e, placez-les dans un sac congĂ©lation, et mettez-les au congĂ©lateur pour les tuer. Elles s’endormiront d’elles-mĂȘme sans douleur. Pour les cuisiner, il vous suffira de les sortir et de les rincer un coup.
  6. Occupez-vous de la reproduction : quand elles atteignent une taille respectable (genre 0.100 à 0.120 g par individu), sélectionnez quelques centaines de grammes de larves et placez-les avec un fond de farine dans un des petits tiroirs. Elles se transformeront bientÎt en nymphes. De temps en temps, sortez les nymphes fraßches et placez-les dans un autre petit tiroir, pour éviter que les autres larves ne les mangent. (Pour info : ces nymphes sont elles aussi comestibles.)

    P1100006

    Des ténébrions adultes et des nymphes

  7. Dans ce second petit tiroir, les adultes vont Ă©merger des nymphes. Encore une fois, de temps en temps, rĂ©cupĂ©rez les adultes et placez-les dans le petit vivarium. AmĂ©nagez ce dernier pour accueillir vos scarabĂ©es : un fond de farine pour pondre, quelques boĂźtes Ă  Ɠufs et des petits morceaux de pain sec pour que les adultes s’accrochent quelque part, et quelques tranches de carottes pour qu’ils s’hydratent. (Pour info : les scarabĂ©es adultes ne sont pas comestibles.)
  8. Une fois toutes les deux / trois semaines, tamisez les adultes et rĂ©cupĂ©rez la farine : c’est lĂ -dedans que se trouvent les Ɠufs. Vous observerez peut-ĂȘtre mĂȘme de petites larves qui ont dĂ©jĂ  Ă©clos chez les adultes. Placez cette farine dans un grand bac avec un peu de son de blĂ©, et laissez vos larves grandir !

Cuisiner sa récolte

Ces recettes existent aussi au format vidéo !

Maintenant que vous avez produit toutes ces savoureuses larves et nymphes, il est temps de passer aux fourneaux. Voici quelques idées de recettes savoureuses et simples à réaliser avec vos ingrédients fraßchement récoltés !

N’hĂ©sitez pas Ă  devenir crĂ©atifs ! Cuisinez vos insectes Ă  votre sauce, et dĂ©veloppez vos propres recettes !

Bon appétit, et amusez-vous bien !

P1100073

Ça donne faim, non ?

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.