Image

[🇨🇲] Notre itinéraire au Cameroun

Les Criquets Migrateurs n’avaient pas fini de voyager ! Pour cette troisième partie de notre voyage, nous avons prix l’avion en direction de l’ouest du continent africain, juste dans le creux du Golfe de Guinée : le Cameroun nous attendait. Nous y avons séjourné du 25 octobre au 14 novembre 2018 !

World Map cameroun

On commence à approcher la fin !

Le Cameroun est un pays d’Afrique centrale qui n’existe pas en tant qu’entité unifiée avant le 19ème siècle, comme la plupart des pays colonisés, ce qui n’empêche pas les peuples vivant dans ses frontières actuelles d’avoir vécu leur vie bien avant l’arrivée des européens. Exploité par l’Allemagne, le territoire dont le nom est alors orthographié Kamerun est séparé en deux par la France et l’Angleterre après la première guerre mondiale puis se réunifie en 1961.

Notre itinéraire au Cameroun, en images

Différentes régions ne vont donc pas consommer traditionnellement les mêmes insectes alors qu’elles ont les mêmes espèces sur leur territoire, puisqu’elles n’appartenaient pas à une même unité culturelle. Et, colonisation européenne oblige, bien que beaucoup d’insectes soient consommés, par défaut, ce n’est pas beaucoup mis en valeur.

Au menu à travers le pays ? « Vers blancs », chenilles de multiples espèces, scarabées, criquets, grillons…

Le Cameroun connaissait plusieurs crises politiques au moment de notre voyage. Le ministère des affaires étrangères français et les autorités camerounaises nous ont par conséquent dissuadés de nous rendre dans de nombreux endroits. Nous sommes restés dans la région du Centre, dans laquelle nous avons pu nous déplacer grâce à un laisser-passer de l’IRD que nous remercions au passage.

Cameroun sans déco


YAOUNDÉ – 25/10/2018 au 29/10/2018

Yaoundé est la capitale du Cameroun depuis la réunification ; nous y avons pris un logement temporaire dans le quartier de Biyem Assi qui nous a servi de base pour nos premiers jours. Nous ne devions écumer ses marchés à la recherche d’insectes que bien plus tard !

P1060347

Nous avons néanmoins filmé quelques recettes apprises à Obout. Ce que nous fabriquions à Obout ? C’est le paragraphe suivant.


OBOUT – le 26/10/2018

Nous avons fait un voyage d’une journée pour visiter la ferme de vers blancs chapeautée par le docteur Fogoh John Muafor.

Ferme foss.JPG

Cette ferme expérimentale a été créée il y a quelques années avec plusieurs idées en tête : premièrement, trouver une technique d’élevage des vers blancs qui préserve le palmier raphia dont ils se nourrissent, et deuxièmement, faire des recherches sur les possibilités de micro-production alimentaire à l’échelle d’un foyer urbain.

On reparlera de tout ça dans un prochain article, en tout cas nous avons été très bien reçus et nous avons été très contents de découvrir cette expérience.


BAFIA – 29/08/2018 au 1/11/2018

Bafia, ville de province, a été notre point de chute pour regarder dans les marchés alentour.

marché bafia.JPG

Nous y avons appris que nous n’arrivions pas vraiment à la bonne saison pour profiter des chenilles locales. C’était en revanche la saison des termites du soir, et un soir nous avons débarqué dans un village de bord de route avec un panier à termites pour en chercher avec l’aide des habitants. C’était sportif !

scarabéeNotre guide a trouvé par hasard dans notre hôtel un scarabée dodu qu’il pensait être comestible sans en être certain. Ce scarabée nous a suivi pendant plusieurs jours et a fini cuit sur le feu d’une vieille dame. On vous reparlera d’elle dans un prochaine article.


OBALA – 2/11/2018 au 4/11/2018

Le plan initial était de rester à Bafia ; nous en avons changé car nous avions fait à peu près le tour de ce que nous pouvions trouver dans ce coin-là.

Nous nous sommes donc dirigés vers Obala, la province de notre guide, où il était certain de pouvoir nous présenter des insectes comestibles.

Et ça n’a pas loupé : à peine étions-nous partis que nous sommes tombés sur un vol nuptial de termites d’après-midi.

vol nuptial.JPG

Nous avons aussi chahuté une très grande termitière pour y attraper des termites soldats. D’ailleurs je vous pense perdus avec tous ces termites : ne vous inquiétez pas, on fera un article sur ce sujet.

Ce fut aussi l’occasion d’apprendre des recettes à base d’insectes locales ! Au bout d’un moment, tout de même, il a fallu rentrer à la capitale.


RE-YAOUNDÉ – 5/11/2018 au 14/11/2018

Retourner à Yaoundé a été l’occasion de visiter le marché de Mfoundi, sur lequel il est possible de trouver des insectes à vendre, parfois vivants, parfois séchés, parfois surgelés.

marché Mfoundi.png

Avec tous ces insectes et toutes les recettes apprises au cours du voyage, nous avons tourné les dernières recettes de la vidéo culinaire, puis fait un peu de tourisme sur le marché artisanal de Tsinga.

Et voilà, c’est déjà fini. C’était plus court que d’habitude, mais notre voyage l’était aussi !


Ethiopian Airlines nous a convoyés de Yaoundé à Harare en passant par Addis Abäba ; ainsi avons-nous atteint le Zimbabwe. C’est une histoire pour un autre article.

Voici les recettes camerounaises que nous avons tournées :

Les fiches-recettes :

Nos voyages sont à présents terminés mais pour suivre notre actualité Facebook, Twitter et Instagram sont toujours vos alliés !

À bientôt.

Nous n’aurions jamais pu organiser ce voyage sans les contacts et les conseils préalables de Philippe Le Gall, Norbert Amougou, Alain Froment, Edmond Dounias et Paulette Roulon-Doko, que nous remercions. Nos remerciements renouvelés vont à l’IRD Cameroun pour la rédaction du laisser-passer et la location de la voiture. Un grand merci aussi à Fogoh John Muafor ainsi qu’à Valentin et Michel de la ferme expérimentale de foss pour leur accueil lors de notre visite. Nous remercions les habitants de Nkolnguem pour nous avoir reçus et montré la collecte des foss dans la nature. De nombreuses personnes nous ont transmis leurs recettes : nous remercions ici Marie-Françoise, Maman Solange, Marie-Louise, Marceline et Gwenne-Marie pour leurs démonstrations. Grand merci général à la famille Angoni et au village d’Efoumelessi Essong pour leur accueil renouvelé.

Un dernier merci, tout à fait à part, pour Valentin Angoni, notre chauffeur et notre guide, sans qui nous n’aurions jamais rien pu faire. Pas de déplacements, pas de recettes, pas d’images, pas d’infos. Rien.

Une réflexion sur “[🇨🇲] Notre itinéraire au Cameroun

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.