Image

[Zimbabwe 🇿🇼] Grillons, fruits de terre de Bikita

Nos guides nous ont conduits dans la région de Bikita pour en apprendre plus sur les insectes comestibles. Nous sommes partis en chasse d’ingrédients délicieux mais mal aimés : des grillons qui, par ce temps sec pour la saison, restaient cachés dans leurs terriers. Francesca Chapwanya, notre hôtesse, nous a montré comment les en déloger.


Chasse aux grillons

Comme souvent avec les animaux enterrés, leur détection est une affaire de trous.

P1080344

Les grillons vivent en groupes divers à l’intérieur de la terre. Insectes célibataires, en couple ou en arrangement polygyne (les mâles se battant entre eux, ils ne partagent pas leur vie), chaque terrier découvert est une nouvelle pochette-surprise ! Nous avons trouvé des terriers avec un, deux ou une demi-douzaine de grillons à chaque nouvelle ouverture.

Trou.JPG

Sol creusé laissant apparaître la petite tête d’un grillon mâle dans son trou.

Les grillons femelles se laissent à peu près faire ; les mâles, eux, défendent chèrement leur vie. Leur posture de combat sur le dos leur permet d’accéder facilement à la chair de leurs agresseurs et de leur apprendre la politesse à l’aide de leur énorme mandibule.

P1080325

Grillon en position de défense, mandibules armées

Notre hôtesse utilise une technique au bâton furieusement similaire à celle de M. Wai qui nous avait emmenés à la chasse à la mygale au Cambodge pour immobiliser l’animal ; nouvel écho du Cambodge dans sa manière d’écraser la mandibule du grillon mâle sur sa bêche (celle du grillon femelle est assez fragile pour être cassée à la main).


Direction la cuisine

Les grillons demandent une préparation attentive.

Retirer les intestins des animaux est une corvée dans toutes les préparations culinaires ; dans notre article précédent, on vous parlait des Mutedzi qui ont trouvé le moyen de se l’épargner en attendant que les chenilles mopanes arrêtent naturellement de se nourrir.

Vidage

Vidage des grillons

Les grillons ne font pas ça, donc on n’y coupe pas. Et c’est là qu’on remarque que leur abdomen est rempli de sable tiré de leur alimentation terreuse. Notre hôtesse retire aussi leurs pattes, très dures et peu digestes.

Après deux rinçages pour bien retirer tout le sable suit la méthode de cuisson traditionnelle pour tous les insectes : on fait bouillir (avec un peu de sel), on laisse évaporer l’eau, on poêle le reste (avec un peu d’huile).

Cuisson

Cuisson des grillons

 

Le résultat est un insecte au goût vraiment intéressant, un peu amer, un peu ferreux, un goût qui rappelle les bons côtés de la terre en quelque sorte. Avec une part de sadza et un légume sur le côté, on a là un repas complet.

Plat complet.JPG


L’offre et la demande

Au cours de notre visite, madame Chapwanya nous apprend quelque chose sur le marché des insectes : que leur valeur ne dépend pas de la quantité de travail nécessaire pour les attraper et les préparer, mais de ce que les gens sont prêts à payer pour les manger.

Ainsi, vingt litres de punaises, l’insecte phare de la région, se vendent pour 60$. Vingt litres de termites se négocient à 50$. Quant aux grillons qui nous intéressent, ils sont achetés pour 1$ les deux « cups », soit environ 40$ les vingt litres.

Pourquoi ce désamour ? Peut-être à cause de la difficulté à les préparer, ou parce qu’il n’y a pas d’attache très forte à ce produit, vu comme un complément de protéines et/ou de revenu occasionnel (l’occasion étant meilleure après la pluie quand ils sortent d’eux-mêmes) et pas comme une denrée gourmette.

Cet insecte pourtant chassé se trouve peut-être alors à l’abri de la surexploitation car peu prisé !

2 réflexions sur “[Zimbabwe 🇿🇼] Grillons, fruits de terre de Bikita

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.