Image

[🇰🇭] Notre itinĂ©raire au Cambodge

La deuxième partie de notre tour du monde des insectes comestibles, un voyage de cinq mois sur trois continents, a démarré ! Et du 2 avril au 13 mai 2018, nous étions au Cambodge.

World Map cambodge

Deux faits, six à faire. Pour en savoir plus sur les huit pays de notre voyage et les insectes que nous espérons y croiser, cliquez ici.

Le Cambodge est un pays d’Asie du Sud-Est dans lequel la population – surtout rurale et prolĂ©taire – de certaines rĂ©gions pratique une entomophagie occasionnelle et parfaitement banalisĂ©e. Ce qui nous a Ă©galement attirĂ©s ici, c’est la consommation d’un animal plus impressionnant : la mygale, parfois appelĂ©e « tarentule ». Effectivement, il s’agit d’une espèce d’araignĂ©e, et les araignĂ©es ne sont pas des insectes. Elles comptent quand mĂŞme.

Nous avions dĂ©terminĂ© par recherche bibliographique que le mois d’avril ne serait pas une trop mauvaise saison pour trouver des araignĂ©es et d’autres insectes. Nous n’avions pas tout Ă  fait raison, mais nous avons eu de la chance.

Au menu cette fois-ci : des grillons, des vers à soie, des coléoptères, des courtilières, des mygales, des scorpions, des grenouilles et des crabes. Avez-vous trouvé les intrus ?

cambodge


PHNOM PENH – 02/04/2018 au 04/04/2018

Notre avion a atterri le lundi 2 avril après un voyage entre veille et sommeil, à la poursuite des fuseaux horaires.

Les jours suivants furent consacrĂ©s Ă  nous remettre de notre dĂ©calage, Ă  faire un brin de tourisme et Ă  ouvrir l’œil Ă  la recherche de stands de rue proposant des insectes Ă  dĂ©guster : après tout, on ne sait jamais. Nous n’en vĂ®mes aucun, mais l’objectif de remise du dĂ©calage horaire fut atteint. (Et celui d’Ă©cumer les stands de nourriture de rue aussi).


KEP – 05/04/2018 au 07/04/2018

Direction Kep, dans le sud du pays, pour trois jours agrĂ©ables Ă  la plage Ă  la recherche de la pièce maĂ®tresse de la gastronomie locale : un animal qui doit se conserver et cuisiner vivant, recouvert de chitine, dotĂ© d’yeux Ă©tranges ainsi que d’un nombre de pattes non-orthodoxe, il s’agissait bien sĂ»r…

DU CRABE, OUAIS !

MĂŞme si les tourteaux sont moins bleus et plus rouge-orange.

… Ce qui est l’occasion de discuter « ce qui compte » ou « ce qui ne compte pas » dans notre tour du monde des machins comestibles : après tout, on avait dĂ©jĂ  dĂ©passĂ© le strict cadre des insectes en venant chercher des araignĂ©es.

Toutefois, les crabes ne sont pas des curiositĂ©s sur les tables françaises. Les tourteaux par exemple sont souvent les pièces maĂ®tresses des plateaux de fruits de mer frais qu’on peut dĂ©guster sur les cĂ´tes.

Or, notre objectif est de vous faire dĂ©couvrir une gastronomie composĂ©e d’ingrĂ©dients que nous n’avons pas l’habitude de considĂ©rer comme de la nourriture. Notre ami dĂ©capode, bien que ni plus ni moins monstrueux que le grillon moyen, est donc exclu du champ de notre Ă©tude.

Emoji crabe qui pleure.

RT si c’est triste…


KAMPONG THOM – 08/04/2018 au 13/04/2018

Notre pĂ©riode d’acclimatation – au fuseau horaire, Ă  la chaleur, Ă  notre statut de touriste – Ă©tant rĂ©volue, nous nous sommes installĂ©s dans la maison d’hĂ´tes tenue par Rico, immigrĂ© français au Cambodge, et son Ă©pouse Kunthy, cambodgienne.

C’est chez eux que nous avons pu assister Ă  une dĂ©monstration du fonctionnement d’un piège Ă  insectes artisanal et Ă  un cours de cuisine aux insectes oĂą nous avons rĂ©cupĂ©rĂ© deux des recettes que nous vos prĂ©senterons bientĂ´t. C’est aussi grâce Ă  leurs contacts que nous avons pu visiter deux fermes produisant des grillons.

Nous vous en dirons plus sur ces sujets dans de prochains articles et vidéos !


SKUON – le 10/04/2018

Nous nous sommes rendus un jour au marchĂ© de Skuon, un pivot touristique de la consommation d’insectes, et d’araignĂ©es, histoire de nous rendre compte du phĂ©nomène. La variĂ©tĂ© des spĂ©cialitĂ©s proposĂ©es sur les Ă©tals Ă©tait impressionnante !

Leurs crochets Ă  venin ayant Ă©tĂ© arrachĂ©s, ces mygales sont condamnĂ©es Ă  mort : elles ne peuvent plus s’alimenter.

Nous avons Ă©videmment vu des mygales – y compris des Ă©chantillons gardĂ©s vivants dans le but d’ĂŞtre manipulĂ©s par les touristes. Si vous vous demandez quelle sensation ça fait, les pattes de l’araignĂ©e piquent beaucoup moins que les griffes d’un chaton ou d’un cochon d’inde ; pour les personnes qui ont dĂ©jĂ  eu des phasmes, eh bien, nos phasmes s’accrochaient un peu plus dur Ă  nos bras que ces mygales. Le plus surprenant, c’est le mouvement de l’araignĂ©e : en se laissant hypnotiser, on croirait voir une main avec le mauvais nombre de doigts et trop d’articulations.

Nous ne nous y attendions pas mais nous avons Ă©galement croisĂ© des scorpions (qui comptent) et des grenouilles (qui ne comptent pas, confère le paragraphe « Kep »).

Assortiment d’insectes cuisinĂ©s sur un stand. Au premier plan, des grillons ; en arrière-plan, des vers Ă  soie.

Niveau insectes, les Ă©tals proposaient des vers Ă  soie, des punaises d’eau, des colĂ©optères ambigus que plusieurs marchands ont appelĂ©s « cafards » (cockroach), et deux stades de dĂ©veloppement diffĂ©rents d’une mĂŞme espèce de grillon.

Tous les marchands proposent une recette similaire pour les insectes et les mygales : les animaux sont frits entiers et assaisonnĂ©s avec de l’ail, de la citronnelle, de ce bouillon en poudre qu’on trouve partout au Cambodge et qui est appelĂ© « knorr », du piment et de la ciboulette.

C’Ă©tait bien un endroit adaptĂ© Ă  la visite touristique. Quelques attractions sont proposĂ©es, mais on nous a informĂ© que certaines n’Ă©taient pas authentiques alors nous avons dĂ©cidĂ© de ne pas y assister. Comme il est souvent rĂ©pĂ©tĂ©, ce n’est pas parce qu’on est des touristes et que les habitants du Cambodge peuvent utiliser le revenu tirĂ© de notre tourisme que nous devons marcher sciemment dans une arnaque.


SIEM REAP – 14/04/2018 au 13/05/2018

Nous sommes restĂ©s Ă  Siem Reap un bon gros mois dans un studio en location, base d’opĂ©ration depuis laquelle nous avons pu :

… et aussi prendre la mesure de ce voyage, ce qui est plus facile quand on passe un certain temps Ă  un seul endroit plutĂ´t que de courir partout.

Et donc, voici en vidĂ©o les recettes Khmères Ă  base d’insectes que nous avons apprises Ă  cuisiner !

Retrouvez les fiches-recette ici !

Notre prochaine Ă©tape est la ThaĂŻlande ! Vous aurez bientĂ´t de nos nouvelles sur les comptes Facebook, Twitter et Instagram, et prĂ©parez-vous Ă  l’arrivĂ©e d’articles sur le Cambodge !

Un grand merci Ă  Nathan Preteseille pour ses contacts et ses conseils ; merci aussi Ă  Davy Blouzard et Rico pour leur accueil, Ă  Nob pour avoir Ă©tĂ© notre guide Ă  Skuon, Ă  Kunthy et Tchun Lee pour avoir partagĂ© leurs connaissances et leur cuisine avec nous, Ă  messieurs Tieng Un et Hieng Mao pour nous avoir ouvert leurs fermes, Ă  Seiha Soeun et Ă  la famille Wai pour la partie de chasse et Ă  Artisans d’Angkor pour la visite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s